Santé

Des professionnels sont à votre écoute en fonction de vos besoins

CPAM de l’Orne Impasse Fouchard - Flers 3646 - ameli.fr

Planning familial CAS 5A/ 5 B rue Joseph Morin- Flers – 02 33 64 56 10

Centre Hospitalier Jacques Monod rue Eugène Garnier - Flers - 02 33 62 62 00

 

Urgences Médicales + SAMU 15

 

Police Secours 17

 

Pompiers 18

 

DROG’AIDE 61 Alençon 02 33 32 00 11

 

Centre Médico Psychologique 3, rue Jules Gévelot - 02 33 64 44 61

 

Maison des adolescents 2, rue Jules VERNE - Flers - 06 87 94 68 78

 

Maison Départementale des Personnes Handicapées 13, rue Marchand Saillant - Alençon - 02 33 15 00 31

 

ELSA : Equipe de Liaison et de Soins en Addictologie Maison des Addictions, rue Eugène Garnier - Flers - 

Centre Hospitalier de Flers - 02 33 62 65 22

La permanence d’Accès aux Soins de Santé « PASS »

Permanence d'Accès aux Soins de Santé

La Loi d'orientation n° 98.657 du 29 juillet 1998 relative à la lutte contre les exclusions tend à garantir l'accès effectif de tous aux droits fondamentaux dans les domaines de l'emploi, du logement, de la protection de la santé, de la justice, de l'éducation, de la formation et de la culture, de la protection de la famille et de l'enfance.

Crée par l'article L6112.6 du code Santé Publique, ce dispositif est adapté aux personnes en situation de précarité.

Pourquoi ?

Les PASS sont destinées à faciliter l'accès aux soins mais aussi à accompagner les plus démunis dans les démarches nécessaires à la reconnaissance de leurs droits.

Tout patient accueilli doit pouvoir bénéficier d'information, de prévention et d'accès gratuit aux soins au sens large : consultation médicale généraliste ou spécialisée, soins dentaires, soins infirmiers, délivrance de médicaments, actes de radiologie, actes de biologie...

Qui peut en bénéficier ?

La permanence d'accès aux soins de santé (PASS) facilite l'accès des personnes démunies au système hospitalier, aux réseaux institutionnels, et à un accompagnement social.

Les personnes rentrant dans les critères de la PASS doivent présenter au minimum deux problématiques médicales et deux problématiques sociales.

Exemples :

  • Personne présentant un problème de couverture sociale (régime d'assurance maladie ou de complémentaire santé) cumulé avec une nécessité de soins médicaux ou paramédicaux.

  • Problème d'hébergement, d'autonomie, de handicap, de ressources (...) entraînant une difficulté dans le parcours de soins.

  • Passages répétés aux urgences.

  • Isolement entraînant une difficulté dans l'accès aux structures de santé.

 

Comment contacter ?

CENTRE HOSPITALIER "Jacques MONOD"

Rue Eugène Garnier

C.S. 60219 - 61104 FLERS Cedex

(Bureau près de l'accueil)

Téléphone: 02 33 62 62 00

pass@ch-flers.fr

CONSOMMER, C’EST RISQUER

 

La consommation de tabac, d’alcool, de drogues est toujours dangereuse pour la santé.

 

La dépendance aux drogues douces ou dures est très rapide, elle commence lorsqu’on ne peut plus se passer de consommer et que le manque crée une souffrance physique et psychique.

 

Licites ou illicites, ces produits ont tous des effets. Ils sont très souvent coupés avec d’autres substances tels que les détergents, les savons... A long terme, les troubles de type délires paranoïdes, crises d’angoisse, dégénérescence des cellules nerveuses peuvent être irréversibles.

ALCOOL

Toute personne en état d’ivresse, dans un lieu public encourt une amende de 150€ et peut être placée en chambre de dégrisement à la gendarmerie ou au commissariat.

 

Refuser l’alcootest est un délit car conduire en état d’ivresse est strictement interdit par la loi. Cette infraction entraîne un retrait de points sur le permis de conduire, une amende et une peine d’emprisonnement.

 

 

 

 

 

 

TABAC

Depuis le 1er janvier 2007, l’interdiction de fumer est généralisée aux lieux publics fermés et couverts (Loi Evin). Le 1er janvier 2008, les restaurants, les bars tabac, les casinos et les discothèques ont eux aussi dû respecter la loi. Une amende de 75€ est prévue pour tout fumeur en infraction.

 

 

 

 

 

 

DROGUES

La loi française interdit toute consommation de stupéfiants (cannabis, cocaïne, héroïne, ecstasy...).

Détenir, vendre ou utiliser des stupéfiants est passible de 1 à 10 ans d’emprisonnement et de 3.750 à 7.500.000€ d’amende, une obligation de soins peut s’ajouter à ces peines.

60.000 décès par an sont provoqués par le tabac et 40.000 par l’alcool

Multiplier les produits, c’est augmenter les risques pour la santé :

 

  • Troubles cardiaques                                                

  • Tension artérielle

  • Nausées                                                             

  • Sautes d’humeur

  • Risques pour le fœtus chez la femme enceinte...

Tabac, alcool, drogues nuisent à la santé, à l’environnement familial, amical et professionnel, au budget personnel

 

 

Hygiène de vie : pour se sentir mieux

 

Tout un programme pour se sentir bien dans son corps et dans sa tête : Faire du sport, respecter le cycle du sommeil, manger équilibré et varié, modérer ou mieux arrêter ces consommations.

 

 

 

 

Ce Site est la propriété exclusive de la Mission Locale des Jeunes du Bocage.